« l’Officier » ou « le Gendarme »
17 x 53 x 10 cm - bois et objets de récupération
Elle fait référence à Joseph Mange-mil. Il avait exercé les deux fonctions et s'il avait voulu le cacher, son port l'aurait trahi : il était rigide physiquement et moralement.
Pour le dire clairement, il avait un balai dans le cul. En plus, il avait du mal à réaliser qu'étant à la retraite, il n'avait plus aucun pouvoir. Il donnait souvent son avis et continuait à vouloir imposer sa vision de l'ordre. Toujours affublé d'un de ses uniformes, il portait un col rigide amidonné. On raconte qu'il faisait partie de ceux qui ont très mal pris le fait d'avoir été "honoré" par une tête.